Le Village de l’Emploi : Un accompagnement qui tient compte de votre profil

Village de l'emploi

Des étudiants qui ont du mal à se faire embaucher, il y en a de plus en plus. Les experts relient ce phénomène à un manque de compétences. Mais le vrai problème réside dans le choix d’une orientation qui ne correspond pas à leur profil. Aider les jeunes à choisir la filière qui colle à leurs qualifications ne prétend pas mettre un terme au fléau du chômage, mais il peut y contribuer de manière significative. Dans cet article, nous allons mettre l’accent sur l’accompagnement sur-mesure que Village de l’emploi propose à ses adhérents.

Un entretien initial avant d’intégrer Village de l’emploi

En France, les centres de formation professionnelle ne manquent pas. Il y en a dans quasiment toutes les régions avec des parcours d’apprentissage aussi intéressants que variés. Cependant, la plupart d’entre eux laisse aux étudiants le soin de choisir leur filière, ce qui est loin d’être un inconvénient, sachant qu’il est primordial pour réussir professionnellement d’aimer son métier. Au Village de l’emploi, on n’oblige pas les futurs adhérents à opter pour une orientation plutôt qu’une autre, mais on leur fournit des arguments pertinents en faveur de la spécialité qui correspond davantage à leur profil.

Voilà pourquoi les postulants à l’une des formations doivent obligatoirement passer par un entretien individuel. Ce rendez-vous est mené par un spécialiste en orientation académique et professionnelle. L’objectif est de discuter avec le sujet concerné afin de détecter ses points forts et ses faiblesses. A la lumière de cette évaluation, on lui suggère une à deux filières qui lui garantiraient un emploi de qualité dès la fin de la formation. Il est clair que les compétences peuvent s’acquérir et de développer au fil du temps et des cours reçus. Néanmoins, un candidat qui se lance dans un cursus qu’il maîtrise, même partiellement a déjà une longueur d’avance sur les autres postulants à l’embauche. Selon village de l’emploi avis, cela lui permet d’économiser du temps et des efforts qu’il aurait pu perdre inutilement dans un parcours qui ne convient pas à son profil.

Le Business Intelligence pour les informaticiens

En vous inscrivant au Village de l’emploi, plusieurs formations s’offrent à vous. Vous avez le choix entre 4 filières et les formateurs vous aident à sélectionner celle qu’il vous faut. Pour toutes ces spécialités, vous devez avoir, à votre actif, un parcours académique en informatique. Autrement, vous ne serez pas éligible à cet apprentissage. Commençons par le Business Intelligence : une formation qui vous donne les clés de l’informatique analytique et décisionnelle. En effet, les adhérents apprennent comment utiliser des données spécifiques pour faciliter la prise de décision.

A l’ère du numérique, toutes les entreprises sont recours à cette démarche qui leur permet de gagner du temps tout en proposant des services plus efficients et précis. Au bout de 3 à 9 mois de formation, vous serez capable de créer des produits ou services, de mettre en place un Business model et de piloter les actions. Ces activités qui étaient, il y a quelques années, entreprises de manière individuelle et généralement manuelle, sont aujourd’hui gérées par des logiciels et outils de pilotage très performants. Vous voyez pourquoi les informaticiens avec cette spécialité sont rarement confrontés au problème du chômage. En dépit du domaine d’activité, le Business Intelligence est omniprésent dans toute structure entrepreneuriale moderne. Même les startups et projets naissants recrutent ce profil y voyant le meilleur moyen de booster leur activité rapidement.

L’informatique industrielle : une spécialité dans les SI

Même si les systèmes d’information représentent à eux seuls une spécialité à part entière, celle-ci se décline sur différentes sous-catégories. Nous allons ici nous intéresser à l’informatique industrielle : un secteur qui recrute régulièrement. Cette discipline consiste à automatiser et développer le mode de fonctionnement des industries et usines pour atteindre un meilleur rendement. Cette branche technologique a révolutionné l’univers de la production et de l’exploitation, ce qui explique pourquoi les postulants à l’embauche qui maitrise les outils et logiciels et gestion des engins industriels sont cherchés à la loupe.

Certaines entreprises font même appel, dans leur processus de recrutement, à des chasseurs de tête pour débaucher des cadres supérieurs bénéficiant d’une expérience suffisante pour permettre à leur business de passer au second niveau. Village de l’emploi a donc fondé sa formation en informatique industrielle sur ce constat en formant des profils qui possèdent déjà de hautes compétences en technologies de l’informatique. Avec cette assise théorique, ils développent un savoir-faire ciblé vers la programmation et l’analyse des systèmes informatiques. Ces techniciens sont alors capables d’anticiper les pannes et d’intervenir efficacement en cas de dysfonctionnement pouvant ralentir la chaine de production.

Développement du savoir-être des adhérents

Les formateurs s’intéressent aux compétences techniques des adhérents mais aussi à leurs qualités personnelles. Ce que très peu de postulants connaissent, c’est que, pour réussir dans la vie active, une bonne maîtrise des outils de travail et l’accomplissement des taches inhérentes à votre métier, ne suffisent pas. Parfois, vos atouts humains et sociaux comptent encore plus. Prenez quelques minutes pour lire les village de l’emploi avis. Les anciens adhérents rapportent comment cette formation professionnelle leur a permis de développer des compétences comportementales et relationnelles indispensables pour percer dans la vie active.

Les qualités qu’ils ont acquises les ont aidées à briller le jour de l’entretien d’embauche, ce face-à-face déterminant au cours duquel vous êtes surtout jugé sur vos qualifications personnelles. En réalité, même si vous excellez dans un domaine donné, vos fonctions resteront purement techniques tout au long de votre carrière. Le seul moyen d’accéder à des postes hiérarchiquement plus élevés, c’est d’avoir le sens de l’écoute, d’être capable d’empathie, d’agir pour instaurer un climat de travail à la fois apaisant et productif… Seules ces compétences, qui relèvent du savoir-être, peuvent vous conduire vers un poste managérial.

Un accompagnement pour créer un dossier de candidature

Les adhérents du Village de l’emploi reçoivent tous une offre de job avec un contrat CDI dès qu’ils terminent leur cursus d’apprentissage. Conscients de l’importance de leur apprendre comment créer un dossier de candidature, les formateurs n’hésitent pas à leur apprendre cette compétence devenue nécessaire pour tout employé quel que soit son niveau hiérarchique dans l’entreprise. Les des modules de techniques de recherche d’emploi, les candidats se familiarisent avec les règes de création d’un CV et d’une lettre de motivation. Cette étape favorise le renoncement à certains clichés qui coûtent aux postulants des postes en or.

Le processus de recrutement pourrait, en effet, être comparé à un speed dating. Les candidats ne disposent que de quelques minutes pour faire bonne ou mauvaise impression. Pareil pour l’entretien d’embauche ! Ainsi, lors de cette formation, les postulants attaquent le dossier de candidature avec un regard neuf. Ils apprennent comment trier leurs qualifications et valoriser leurs compétences plutôt que de les énumérer de manière ennuyeuse. Les recruteurs doivent voir un candidat qui suit une démarche méthodique en ne laissant rien au hasard.

Publié le
Catégorisé comme Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *