Travail de nuit : quels sont vos droits ?

Travail de nuit

Actuellement, dans les entreprises surtout, il y a une alternance des employés pour travailler de nuit et de jour. Cela étant établi pour optimiser le travail de l’entreprise et aussi pour avoir un gain de temps dans l’accomplissement du travail. D’autres emplois sont spécialisés exclusivement dans le travail de nuit.

Qu’est- ce qu’un travail de nuit ?

C’est le fait de travailler sur la période entre 21heures du soir à 6heures du matin. Le travailleur doit accomplir dans cette fourchette de temps un travail nocturne, mais, il doit au moins travailler durant trois heures de suite, et ce au moins 2fois par semaine. Mais cette activité professionnelle peut être modifiée par un accord collectif. L’employeur ne doit pas contraindre ses employés à travailler de nuit sans son accord. De plus, le travail de nuit ne peut se faire sans motif et peut aussi être stipulé dans un contrat de travail seulement avec l’accord effectué par l’employeur et son employé.

Conditions pour être un travailleur de nuit

Les conditions liées au travailleur de nuit sont les suivantes. Il est nécessaire d’accomplir un travail de nuit au moins deux fois par semaine, selon l’horaire habituel pour attester que c’est bien un employé de nuit. Il faut aussi travailler au moins trois heures son temps quotidien durant sa période de nuit. Accomplir un nombre minimal d’heures de travail pendant une période de référence est aussi important. Mais ces nombres peuvent varier selon l’accord avec l’entreprise ou avec une collective mentionné dans un contrat de travail. S’il n’y a pas d’accord avec le Code du travail, il est nécessaire de remplir 270 heures de travail pour être un travailleur de nuit confirmé.

Quels sont les droits du travail de nuit?

Le travailleur de nuit bénéficie d’une suivie médicale constante chaque semaine accordée par le Code du travail. Il a droit à une surveillance médicale renforcée pour voir les conséquences éventuelles du travail de nuit pour la santé et la sécurité du travailleur.  L’employé de nuit peut également réintégrer le service du jour sous l’accord de son employeur ou de la collective. De plus, le travailleur nocturne peut bénéficier d’un salaire et d’une majoration assez importante par rapport aux travailleurs du jour. Ses rémunérations sont accordées sous forme de repos compensateur et de majoration de salaire mis en évidence dans le contrat de travail. En effet, il existe également des primes pour les employeurs nocturnes.